NYC East Village | PAPRIKA

La concurrence est rude pour les restaurants italiens à New York. J’étais franchement content à l’idée de faire découvrir à mon acolyte cette bonne table nichée au cœur d’East Village, un quartier longtemps déconsidéré qui regorge désormais de bonnes adresses. J’y étais venu diner presque un an plus tôt, et j’avais été plutôt séduit par l’ambiance et surtout l’assiette qui sentait bon l’Italie du Nord.

De retour donc chez Paprika, un nom qui lui me rappelle moins les plaines du Po que les marchés de Budapest, je reste stupéfait de découvrir qu’une seule table est occupée à notre arrivée. Un restaurant vide fait partie des choses qui me rendent vraiment triste mais il faut dire qu’on devait s’y attendre car la soirée était déjà avancée ce dimanche soir. On ne peut plus reculer, le service s’est jeté à notre rencontre. La salle est plutôt chaleureuse et on devine l’atmosphère intimiste qu’elle dégage habituellement.
 Nous faisons comme les locaux en commandants deux cocktails new-yorkais immanquables, le Mimosa et le Bellini. A oublier, on sent vraiment le mousseux bas de gamme. Je sens à plein nez le fiasco, mon acolyte fait sa tête des mauvais jours et je me fais tout petit sentant venir l’orage.

On saute l’entrée, rien de follement tentant dans mes souvenirs. J’opte pour les pappardelles maison servies avec une sauce bolognaise à la queue de bœuf. Elles sont de belle facture, fraîches et cuites al dente. La sauce bolognaise est plutôt savoureuse, mais la queue de bœuf n’apporte pas grande valeur ajoutée à l’ensemble. Rien de très original ni de renversant, mais le chef semble maîtriser ses classiques.

Mon accompagnatrice, toujours boudeuse, s’attaque à contrecœur sur le bar sauvage, après une nouvelle tentative infructueuse du coté du Bellini. Il est cuit à la poêle et accompagné de carottes croquantes, panais et haricots. L’association du bar et des légumes anciens est, à mon goût, plutôt réussie. Le poisson est bien cuit, mais tout de même un peu fade. On regrette une petite sauce aux agrumes, qui pourrait venir relever le plat.

La réservation est conseillée sauf si, comme nous, vous comptez y venir en fin de soirée un dimanche soir. Optez pour les tables près des baies vitrées qui ont un certain charme.

PAPRIKA
110 Saint Marks Place
New York, NY 10009
(+1) (212) 677 65 63

Étiquettes :

Catégories : € €, NEW YORK

Aucun commentaire pour l’instant.

Commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s